Que faisiez-vous il y a 20 ans ?

Publié le par yosemite.

On me souffle dans l'oreillette que je devrais peut-être faire un compte-rendu du grandiose concert de Micah P. Hinson au Sonic...
Pas mal, comme idée... Et puis ça permettrait de remettre un tant soit peu le pied à l'étrier... mais un peu casse-gueule, non ?

Pourtant.

Il y a 20 ans, en février ou en mars, ou les deux, je parcourais Londres à la recherche du nouvel album de Simple Minds. Mandela Day envahissait déjà les ondes mais l'épreuve de force imposée à mes petits camarades collégiens, de sauter de magasin de musique en magasin de musique, entre Mme Tussaud et le dessert, s'avéra pourtant vaine : mon faible niveau d'anglais de quatrième m'empêche d'entendre ce que les pauvres disquaires essayent tristement de me faire comprendre : Street Fighting Years n'est pas encore sorti !



Non mais, franchement, que faisiez-vous, il y a 20 ans ?

Perso, j'écoutais en boucle la... maxi-cassette (EP) Ballad of The Streets de Simple Minds : Belfast Child + Mandela Day + Biko, trilogie imparable que j'écoute en format CD en écrivant ces lignes, limite chagrin de ne même pas avoir Street Fighting Years sous la main, petite place vide dans ma discothèque, abyme sans fond dans mes souvenirs...

Il y a 20 ans, ma soeur venait de fêter ses dix ans, mon père allait bientôt fêter ses 40 et je n'étais pas loin de me préparer un magnifique été en Mer du Nord, vacances familiales au Quend Plage d'avant Groland, avec le soleil en prime (j'ai déjà dit que mes souvenirs s'estompent parfois dans un rayon de soleil caniculaire, son éclairage oblique illuminant le sourire de l'enfant que je fus ou, mieux, celui de la fille que je croisais alors, l'imaginant belle hollandaise de blondeur et gorgée de soleil, estompe qui me fait peut-être jusqu'à inventer l'année de ces vacances paradisiaques... était-ce bien 1989 ?).
Je n'étais pas loin d'embrasser une fille pour la première fois.

Mais que faisiez-vous il y a 20 ans ?

Il y a 20 ans, j'ai vu mon premier concert : en entendant l'annonce sur NRJ (ben ouais, sans internet, avec 3 chaines de télé et l'avénement des radios libres, on écoute NRJ plutôt qu'RTL), mon sang n'a fait qu'un tour dans mon corps tout frêle, j'ai regardé ma mère de cet oeil humide qui obtient tout, esquissé une hésitante demande, poussé dans le dos par un grand-frère intéressé, et commencé un travail au corps qui finalement va payer.
C'est vrai, j'ai 13 ans, petit campagnard sans nulle expérience, pas très dégourdi mais quand même ! Simple Minds passe à Lyon, quoi ! Les gars du double Live in the City of Lights, de Don't You ou Mandela Day !! La plus grosse réputation scènique du moment !!!

"OK"

C'est Ok.

On se calme.
(On va faire un tour de vélo)

Pfiou.

Mon frère et deux de ses copains m'accompagneront. Pour trois d'entre nous, c'est la première fois.
Pour la modique somme de 130 francs (avec la location, environ 20€ !), à nous le Palais des Sports, les vendeurs à la sauvette de posters, de t-shirts ou de merguez à l'effigie du groupe.

Mais putain ! Qu'est-ce que vous foutiez il y a 20 ans ?
J'en ai encore l'odeur de friture dans les naseaux, un frisson de tics nerveux sous la peau.
Le 30 Mai 1989, tout reste à faire quand mes parents nous abandonnent sur le parking de Gerland, tout reste encore à créer quand s'ouvrent les portes de la salle, de l'obscurité vers la lumière du spectacle.

Je ne collectionne pas les set-lists (voir ou surtout ) mais je me rappelle les très bons Silencers, période A Blues For Buddah, deuxième album, en première partie, dont le single, The Real McCoy passe parfois sur NRJ.
Je me souviens d'une scène sur laquelle s'avance une pyramide, scrutée depuis le deuxième niveau des gradins ("Non non, pas la fosse pour la première fois !"), d'une violoniste (qui pourrait bien, en jetant un oeil retrospectif par dessus l'épaule s'avérer être Lisa Germano) et d'une monstrueuse ambiance.

Et vous, vous faisiez quoi, musicalement, il y a 20 ans ?




Prochain Papier dans un an pour l'anniversaire du deuxième concert...


PS : je scanne mon billet dès que j'ai remis la main dessus...

Commenter cet article

Strychnine 18/06/2010 22:05


Il y a vingt ans mes parents ne sortaient pas encore ensemble il me semble... Ou depuis peu. Par contre c'est un premier concert honorable quand même ;)


Ska 26/08/2009 11:21

Whaow ! J'adore ce texte...
Je n'ai pas vu Simple Minds à Lyon, mais j'ai l'impression d'avoir vécu ces instants avec un autre groupe, ailleurs...
C'est très beau comment tu le racontes...
Street Fighting Years, le 33 tours acheté à l'époque (à Paris), je sens que je vais en réécouter un petit bout (voire plus) ce soir...
Quant au Live in the City of Lights (dont tu avais déjà parlé ici, je crois), c'est un disque qui m'a marqué, dont j'avais fait une cassette que j'écoutais beaucoup à l'époque...
Et, hop, en parlant de Don't you (forget about me) une petite pensée pour le grand John Hugues de Breakfast Club, récemment décédé...

yosemite. 26/08/2009 14:53


Salut Ska !
Merci d'être passé et de laisser un commentaire.

Oui, au travers de mes propres souvenirs, peut-être allumé-je certaines vieilles flammes éteintes chez d'autres et c'est tant mieux; c'est un peu le but.

Pense à moi ce soir en écoutant le vinyle (Putain !) des SM et effectivement, petite pensée pour John Hughes.


Xavier 06/06/2009 20:55

Tu devrais écrire plus souvent, Yosemite...
Il y a 20 ans? j'étais en 6eme. j'avais pas encore découvert Renaud, ni A-ha... le néant musical.
Bon allez, je me remet en quete de tes chansons. Doivent bien etre quelque part par ici...

yosemite. 06/06/2009 21:07


merci, c'est gentil.
il doit bien y a voir un lien vers mon space...
d'ailleurs pourquoi n'en as-tu pas un ?
(je crois qu'on peut y "déposer" un dizaine de morceau maintenant !)
à plus,
bonjour à Héloïse

je vais écouter Hello Darkness tiens.


Fred 30/05/2009 19:29

Quel joli récit et quelle mémoire, c'est vraiment un truc qui m'impressionne chez toi (entre autre) !!! Joyeux anniversaire alors pour tes 20 ans de concert...

yosemite. 30/05/2009 22:02


Merci du passage...
:-)