Welcome to the 80's (III)

Publié le par yosemite.

On a tous secrètement  répondu à l'interview-type du genre : premier concert, premier disque acheté, premier baiser sur une plage en été, etc.
Si ma mémoire n'ose défaillir (voilà bientôt ou déjà vingt ans), si j'ai cassé la première fois ma tirelire pour acheter un disque, ce devait être le 33trs de Dire Straits, Brothers in Arms. La pochette bleu ciel et cette guitare (dobro) qui vole, les couleurs rose orangé d'un coucher de soleil (je décris de mémoire) et Money for nothing auront eu raison de moi.
Je n'ai bizarrement plus le souvenir de l'excitation qui a pourtant dû me parcourir l'échine lors de son acquisition, bien que je sois encore capable vingt ans après de pratiquement chanter toutes les chansons de l'album.
En tout cas, voici mes nouveaux héros : des musiques entraînantes (Walk of life), des chansons faciles(Walk of life) et des ballades à guitare (Brothers in arms).


Quelques années plus tard, j'irai squatté de longues heures la chaîne hi-fi de mes voisins pour y enregistrer sans honte et toujours sur cassettes tous les albums précédents du groupe, qu'un collègue de mon père lui avait prêtés (en vinyle bien sûr !). A cette époque, Dire Straits devient forcément mon groupe préféré, avec un attrait particulier (pourquoi ?) pour Making movies et Alchemy bien sûr.



Commenter cet article